Artiste : Stéphanie Laliberté

Photo de l'artisteNative de Québec, Stéphanie Laliberté s’initie à la scène par le biais d’une formation en musique au cégep de Sainte-Foy et lors de tournées en France et en Suisse avec la troupe Crescendo. Elle acquiert une solide éducation en jazz à l’université McGill auprès de Ranee Lee. Reçue avec la mention Outstanding Achievement au baccalauréat en jazz vocal, Stéphanie multipliera rapidement les apparitions dans les hauts lieux du jazz de la capitale et de la métropole. C’est ainsi qu’on l’entend régulièrement au bar l’Emprise de l’Hôtel Clarendon de même qu’au restaurant La Queue de cheval, point de départ de sa collaboration avec le trio de Geoff Lapp. Elle se consacre aujourd’hui à l’enseignement de la musique, travaille de façon continue comme choriste tout en étant toujours très présente sur la scène du jazz montréalais.

Boursière de la Fondation du maire de Montréal pour la jeunesse, Stéphanie Laliberté présente un premier album éponyme où s’allient pudeur et sensualité, intelligence et émotion. Reflets de cette complexité : un timbre unique et une interprétation veloutée et chatoyante. Accompagnée ici de Geoff Lapp au piano, Paul Jonhston à la contrebasse et Dave Laing à la batterie, Stéphanie nous offre des standards ainsi que des pièces tirées du répertoire francophone de jazz, notamment La Noyée (Gainsbourg) et Moi je suis là (Legrand). Confiant l’orchestration d’un quatuor à cordes à David Martin, elle propose de magnifiques arrangements sur You Must Believe In Spring (Legrand) et So In Love (Porter). Ce premier album nous invite à pénétrer dans un univers jazz feutré et teinté de sensibilité, un univers qui ne saurait laisser indifférent.

www.stephanielaliberte.com

MÉDIAS  • 
Stéphanie Laliberté : passion jazz

Un pur délice. (...) Elle fait siennes les douze chansons du disque, se les approprie en y laissant son empreinte toute personnelle. C’est d’ailleurs la beauté du jazz, dont l’improvisation constitue un des piliers. '' C’est important de le faire à sa manière.'' Et elle le fait à sa manière. Parfaitement réussi.

André Desroches
Le Progrès Villeray - Dimanche 20 avril 2008

 

Stéphanie Laliberté… oui, une illustre inconnue dont j’ai reçu l’album… et j’ai finalement écouté… J’ai dit, mon Dieu, elle chante très bien cette fille ! Elle est très bien accompagnée. C’est Geoff Lapp, le pianiste, l’un des grands accompagnateurs de jazz montréalais, Dave Laing à la batterie, Paul Jonhston, contrebasse.

Stéphanie Laliberté qui vient de Québec, mais qui a gradué dans le programme de jazz vocal à l’Université McGill. Elle a été formée par Ranee Lee et elle a un très beau grain, très beau phrasé, élégant…. Elle a vraiment parfait son accent et c’est bien envoyé !

Alain Brunet
Desautels - vendredi, 25 avril 08
La radio - Société de Radio-Canada

 

La voix qui vient
Son phrasé souple et élégant coule de source, sa voix engrange un sable très fin qui lui confère une grande sensualité, sa puissance se manifeste au moment opportun, les reflets chatoyants de ses inflexions sont ceux d’une chanteuse accomplie. (...) Qui plus est, Stéphanie Laliberté a trouvé l’accompagnement idéal en Geoff Lapp au piano, Paul Johnston à la contrebasse et Dave Laing à la batterie, sans compter un quatuor à cordes sur trois pièces arrangées par David Martin. Voici la voix qui vient...

Alain Brunet
La Presse - dimanche, 4 mai 2008

 

Stéphanie Laliberté: timbre unique et interprétation veloutée

Contrebasse, piano, batterie et l’unique phrasé de la jeune chanteuse acclamée par la critique, voilà une soirée qui promet.

Marilyse Hamelin
La Voix Pop, Côte Saint-Paul, Saint-Henri, Ville-Émard

 

Du Jazz de haut calibre
Le plaisir de découvrir la voix de Stéphanie Laliberté

Stéphanie Laliberté a joué de sa voix veloutée que l’on devine puissante, mais qu’elle livre tout en retenue, un exercice bien plus complexe qu’il n’y paraît.
Stéphanie Laliberté possède une voix et un talent rare, qui laisse présager une longue carrière. Sur la scène de la maison de la culture Marie-Uguay le mercredi 30 avril, elle a séduit le public, réuni en grand nombre pour l’occasion. (...) La chanteuse possède un phrasé unique aux rythmes et sonorités qui nous tiennent en haleine... (...) Un spectacle à l’ambiance jazz feutré et teinté de sensibilité, un univers qui ne saurait laisser indifférent.

Marilyse Hamelin
La Voix Pop, Côte Saint-Paul, Saint-Henri, Ville-Émard   


Stephanie, joined here by a wonderful Geoff Lapp trio and a string quartet arranged by David Martin, is one of the very best young jazz singers here in Montreal—an impressive debut.

Len Dobbin
Mirror - jeudi, 17 janvier 2008

 

She has also picked some of Montreal’s finest musicians to back her on this first CD. I have always considered Geoff Lapp as being one of the finest accompanist that we have in this country, always so sensitive and tasteful, and of course Dave Laing and Paul johnston, seasoned veterans who both gave tremendous support when needed. There is a nice variety of music on this CD. (...)  But don’t just take my word for it, listen for yourself, and enjoy. I am sure that we will be hearing a lot more from this bright and shinning new artist ''Stéphanie Laliberté'' in the future. Bravo! 

Oliver Jones
Novembre 2007